dimanche 19 novembre 2017

Chronique : What Light de Jay Asher


What Light de Jay Asher
(Genre : Jeunesse)

Editions : Michel Lafon
Prix : 14,95€ (Partenariat)
Date de parution française : 12 octobre 2017
Année de parution originale : 2016
Titre de parution originale : What Light.

  Résumé :
Un premier amour inattendu
Le poison de la rumeur
Le récit d’une seconde chance


  Qui ne connaît pas Jay Asher avec son succès international 13 reasons why ? Beaucoup ont d’ailleurs peut-être vu la série avant de lire le livre. Ce qui m’intéressait, c’était de voir si Jay Asher pouvait m’emporter dans son nouveau roman. Parce que pour moi, son 1er livre avait été une vraie déception. En tout cas, la couverture originale reprise par Michel Lafon est magnifique ! Et vous savez quoi ? J’ai vraiment adoré ce livre !

  Au début on fait la rencontre de Sierra et de ses amies dans l’Oregon. Un trio unis par des liens d’amitié très forts. Cependant, comme tous les ans, Sierra doit partir en Californie. La cause : ses parents tiennent une plantation familiale de sapin. Sierra en a l’habitude et pourtant cette année sera peut-être la dernière… et si cette dernière fois permettait à Sierra de faire des choix qu’elle n’avait pas imaginé ?

  J’ai vraiment adoré Sierra dans cette histoire. C’est un personnage qui m’a touché par son humanité, par sa façon de voir le bien en chaque personne. C’est une amie que tout le monde voudrait avoir par sa bienveillance et sa gentillesse. En plus de ça, Sierra aide ses parents à la plantation, pense à ses amies de l’Oregon tout en étant présente pour ceux de Californie. Et son côté curieux ne gâche en rien tout ce travail fait autour de ce personnage. Vient ensuite Caleb, l’autre personnage principal. Il est difficile de l’apprécier au début. Il est mystérieux, renfermé sur lui-même et a un côté louche… surtout que des rumeurs courent à son sujet. Je vous laisse le découvrir. Les parents de Sierra m’ont aussi énormément plu et touché ! Leur dévotion pour leur fille et pour leur plantation est vraiment belle. Ils forment à trois une famille unie dont les traditions sont importantes. Bien sûr il y a d’autres personnages. Il faut les découvrir, c’est un tout.

  Pendant les 100 premières pages, j’aimais bien ce que je lisais sans vraiment être à fond dedans. Et puis, un élément déclencheur a fait que je me suis davantage intéressé à l’histoire. Les choses se sont accélérées, les personnages se sont montrés plus forts et l’auteur n’a cessé de les faire évoluer. Surtout Sierra et Caleb qui prennent une vraie importance. Et pour le coup, je n’ai plus pu décrocher du récit. Il fallait absolument que je poursuive ma lecture.

  Jay Asher traite encore une fois du poids de la rumeur dans son nouveau roman. Une rumeur sur Caleb qui empêchera peut-être Sierra de l’apprécier à sa juste valeur. Qui dit rumeur dit aussi des a priori, de la protection de la part des parents de Sierra. Mais aussi des mises en garde et la curiosité qui permet au récit d’avancer. J’ai aimé tous ces sujets, l’émotion mis par l’auteur dans son écriture. Au final, c’est une histoire belle et douce, parfaite pour Noël, avec une histoire d’amour qui se tisse en toile de fond. Tout est délicat et subtile… comme l’est au fil des pages la création de l’amour entre Sierra et Caleb.

  Comme je le disais, l’écriture de Jay Asher m’a cette fois emportée. Peut-être pas au début mais après les 100 premières pages. C’est plein de bonnes attentions et d’intentions. Au final, What Light est bien meilleur que 13 reasons why. Les personnages sont plus travaillés, les sujets plus aboutis et ce qui fait fondre le lecteur, c’est l’espoir qu’on met dans l’histoire de Sierra et Caleb. Une histoire à découvrir en cette période de Noël… avec un sucre d’orge trempé dans un chocolat chaud et un sapin de Noël rempli de guirlandes lumineuses !

Ma note : 8,5/10

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire