dimanche 26 novembre 2017

Chronique : The Rain - Tome 1 de Virginia Bergin


The Rain – Tome 1 de Virginia Bergin
Genre : Jeunesse, Science-fiction

Editions : Bayard
Prix : 15,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 20 septembre 2017
Année de parution originale : 2014
Titre version originale : The Rain, Book 1.

  Résumé : Une pluie mortelle s’abat sur la Terre : l’humanité est menacée de disparition. Ruby, 15 ans, part à la recherche de son père.


  The Rain m’a de suite tenté. Que ce soit par sa couverture, sombre et apocalyptique ou par son résumé qui changeait de l’ordinaire. C’était aussi l’occasion de découvrir une nouvelle auteur : Virginia Bergin. Le sujet était original et c’est pourquoi j’ai voulu lire ce livre. Au final, j’ai bien aimé mais ce 1er tome souffre de quelques défauts.

  On est tout de suite plongé au cœur de l’histoire. Ce récit, c’est le journal de Ruby, elle nous narre ses péripéties comme si elle les avait elle-même écrites. Ruby va se retrouver confronter à la pluie quasiment dès le début. Elle va devoir l’appréhender, en subir les conséquences et surtout y survivre. Parce que l’eau qui tombe du ciel ne devrait pas être contaminée…

  Ruby est un personnage complexe que je n’ai pas toujours apprécié. C’est une ado qui au départ est très égoïste. Elle pense à elle, à son « petit ami » et ses amis. Au final, peu à sa famille. Elle était toujours là avec ses réflexions puériles et centrée sur elle-même. Mais au fur et à mesure qu’elle fait face aux épreuves… elle réussit à mûrir très vite. La mort la fait grandir, tout comme la survie et le stress. C’est un personnage dont j’ai apprécié voir l’évolution mais qui reste quand même butée par des pseudos objectifs. Son beau-père est aussi de la partie. Tout comme Darius et Princesse. Ce sont des personnages qu’il faut apprendre à connaître. On arrive très bien à se faire une opinion d’eux, sans l’aide de Ruby.

  Le rythme de l’histoire est clairement bon. On passe en mode survie, en mode je défonce tout et laissez moi vivre. On suit Ruby au fil de ses découvertes, de ce qui l’anime et de ses ambitions… si folles soient-elles. Les personnages vont beaucoup bouger dans le récit, notamment pour survivre. Je regrette seulement que les choses soient trop lentes pour l’univers. C’est comme si on était au début de la création d’un monde dystopique… sans éléments de réponse.

 Le cataclysme créé par Virginia Bergin est certes intéressant et original… mais il manque cruellement d’informations. Ce qu’on sait, ce n’est même pas vérifié. Est-ce que la pluie est contaminée par une force qui nous dépasse ? Ou par le gouvernement ? Même par les militaires peut-être ? On n’a aucune réponse et c’est affreusement frustrant. On sait juste qu’une seule goutte d’eau contaminée peut vous tuer très vite. J’espère que le tome 2 sera beaucoup plus poussé en ce qui concerne l’univers. C’est dommage parce qu’il y a de bonnes idées de base.

  L’écriture de l’auteur est très sympathique. Elle alterne bien entre les dialogues et les réflexions de Ruby. Le style est simple et on se laisse emporter par les choix difficiles, d’une adolescente. Je lirai avec plaisir la suite de cette série. J’ai besoin d’avoir des explications sur le pourquoi du comment. En tout cas, c’est un tome 1, avec des défauts, mais qui se lit très bien. A voir ce que l’auteur nous réserve pour la suite.

Ma note : 7,5/10.

Merci aux éditions Bayard pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire