vendredi 12 mai 2017

Chronique : Celui d'après de Jessica Cymerman


Celui d’après de Jessica Cymerman.
(Genre : Contemporain).

Editions : Charleston
Prix : 17€
Date de parution originale : 9 mai 2017

  Résumé : Jean et Anna, c'est le couple que tout le monde envie. Jeunes, beaux, follement amoureux, tout leur réussit. Le mariage est prévu, la route est tracée. Mais Jean meurt dans un accident. La vie de la jeune femme s'effondre. Les mois passent, le deuil se fait, petit à petit. Alors Anna décide qu'il faut qu'elle aille de l'avant. Et elle veut trouver l'homme parfait. Mais l'homme parfait, c'était Jean, et Jean, elle l'a perdu. Alors elle se met en tête de trouver son parfait sosie. Et quand elle rencontre Frédéric, sa vie va changer…


  J’avais très envie de lire ce roman. Notamment grâce à sa sublime couverture et aussi grâce au résumé qui m’avait beaucoup tenté. Jessica Cymerman est inconnue pour moi-même lorsqu’elle revêt la casquette de blogueuse du site Serial Mother. J’étais donc curieux de la découvrir en tant qu’auteur. Celui d’après aurait pu être un bon roman mais j’aurais traité certaines choses d’une autre manière. Au final, je suis ressorti un peu déçu de ma lecture.

  Dès le départ j’ai été troublé. La 1ère partie s’appelle « Jean », du coup je m’attendais à avoir le point de vue de ce dernier. En fait pas du tout, on a le point de vue d’Anna durant tout le roman. Outre ce petit détail, j’ai de suite était plongé dans l’histoire. Avec une très grande facilité, l’auteur m’a alpagué dans son récit et je me suis laissé aller avec plaisir. J’avais donc hâte de découvrir la suite.

  Anna est un personnage que j’ai adoré au début et à la fin, mais pas au milieu. C’est une femme naturelle et un peu naïve qui a les réflexions de madame tout le monde. C’est pour ça que je l’ai autant apprécié. De la voir évoluer de sa rencontre avec Jean jusqu’au décès de son amour, c’était très intéressant. Anna et Jean ont des manies, des habitudes, des rituels et qu’ils s’entendent aussi bien fait plaisir à voir. Pourtant, la manière d’Anna de traiter son deuil ne m’a pas paru naturelle. Et surtout, elle était dans l’excès tout le temps. Elle m’a tapé sur le système pendant ma lecture. Jean est un personnage qu’on adore quand on le rencontre. Et je n’en dirai pas plus sur lui. Quant à Frédéric, il aurait mérité d’être un peu plus approfondi. L’histoire avec ses sœurs et sa mère était une bonne piste.

  Le rythme est bon. Le roman est court, il est divisé en partie et les chapitres ne sont pas longs. Il se passe beaucoup de choses dans ce petit livre. On suit Anna et ses choix de vie, on accepte ou pas ce qu’elle fait. Il y a toujours des situations un peu cocasses, rocambolesques ou totalement loufoques. Tous ces éléments dynamisent le récit et ce n’est pas plus mal. Ce qui m’a gêné c’est la structure de l’histoire. L’auteur prend le parti de raconter son histoire de manière linéaire. C'est-à-dire de la rencontre d’Anna avec Jean, jusqu’à son accident, puis la vie d’Anna sans Jean. Personnellement j’aurais débuté mon histoire directement sans Jean et petit à petit, j’aurais inséré des souvenirs de Jean lorsqu’Anna se trouve dans une situation qui lui rappelle un souvenir. Ça aurait amené plus de cachet au récit et il aurait été plus émouvant.

  J’ai adoré la manière qu’a l’auteur de traiter l’amour avec un grand A. Le couple Jean-Anna est beau et on l’envie ! J’ai parfois souri bêtement devant telle ou telle situation lorsqu’ils étaient ensemble. Le thème du deuil n’est pas assez bien abordé pour moi. L’auteur a fait des choix qui ne me conviennent pas personnellement. Je n’ai pas trouvé ça crédible et c’est dommage. Certes j’ai eu de la peine pour Anna et son couple. Mais sa reconstruction est trop tirée par les cheveux. Il en est de même pour l’histoire avec Frédéric qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Je suis déçu de ses aspects-ci.

  Enfin la plume de Jessica Cymerman est simple mais fluide. C’est un très bel atout pour un premier roman et il ne faut pas le négliger. La fin est pour moi trop précipitée et je ne l’ai pas trouvée crédible, encore une fois. Dommage que Celui d’après ait autant de défauts. L’auteur avait les idées, mais pour moi, elle n’a pas su les valoriser correctement. Je pense qu’il faut se faire son propre avis sur ce livre. Soit ça passe, soit ça casse.

Ma note : 5,5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire