mardi 11 avril 2017

Chronique : Signes d'Anna Martin


Signes d’Anna Martin.
(Genre : Romance, Contemporain).

Editions : MxM Bookmarks
Prix : 5,99€ (ebook)
Date de parution française : 8 juillet 2016
Année de parution originale : 2015
Titre version originale : Signs.

  Résumé : Après avoir passé la majeure partie de sa vie dans des écoles spécialisées, Caleb Stone rejoint une école publique pour sa dernière année de lycée. Une perspective qui l’excite autant qu’elle l’inquiète, risquant d’empirer son anxiété sociale. Sourd, et maitrisant avec difficulté la Langue des Signes, il s’est fermé au reste du monde. Caleb trouve du réconfort dans son amour pour la photographie. Tout ce qu’il n’arrive pas à exprimer, il le publie sur son Tumblr. Luttant pour concilier la douleur d’avoir perdu un parent et son ressentiment envers l’attitude de son père, Luc Le Bautillier parcoure Tumblr, cherchant quelqu’un qui pourrait comprendre son look goth et ses attitudes efféminées. Lorsque Luc reblogue l’une des photos de Caleb, c’est le début d’une amitié virtuelle qui devra surmonter bien des obstacles. Après tout, la communication peut prendre de nombreuses formes… quand vous apprenez les signes.


  Signes est une lecture que j’appréhendais. C’est ma première romance M/M et je ne savais pas si j’allais apprécier. Mais porté par l’engouement général, j’ai décidé de tenter. Après tout, je ne voulais pas passer à côté de quelque chose qui aurait pu me plaire. La couverture est très jolie même si elle met un peu mal à l’aise. Le résumé m’avait attiré par les thèmes abordés. Au final, même si j’ai passé un bon moment, certains points m’ont un peu dérangé.

  Dans un premier temps, on suit la rencontre virtuelle entre Caleb et Luc. Deux personnes totalement différentes qui vont accrocher sur un thème commun : la photo et l’art en général. Très vite, les deux garçons vont se mettre à parler sur internet en discussion instantanée. La surdité de Caleb aurait pu les éloigner, pourtant Luc va passer outre et va même commencer à apprendre la langue des signes. J’ai donc été curieux de voir comment leur relation allait évoluer. Et surtout comment l’auteur allait faire éclater cette relation au grand jour.

  Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages autant que je l’aurais souhaité. J’ai bien apprécié Caleb : ses problèmes sont difficiles à gérer et on ne peut pas imaginer ce qu’il vit à l’intérieur. C’est un jeune homme qui va s’ouvrir à la vie et aux sentiments. Si j’ai pu ressentir une certaine frustration émanant de son personnage (par moment), je n’ai pas été transporté davantage. Certes son histoire avec Luc est belle, mais il m’a manqué quelque chose. Luc a un passé familial douloureux et une grosse carapace, c’est avec lui que j’ai le moins accroché. Il est sympa à suivre mais sans plus. Je regrette de ne pas avoir été emporté par Luc et Caleb. Pourtant il y avait un beau potentiel et les personnages sont approfondis. Je n’ai juste pas eu le feeling.

  Le rythme est bon. Les chapitres ne sont pas très longs et apportent une belle fluidité au récit. L’auteur a décidé de mettre en scène deux points de vue : celui des deux protagonistes. Il était donc intéressant de pouvoir les suivre chacun de leur côté. Mais aussi ensemble, et de voir ce que chacun ressentait sur un moment clef de leur histoire. On suit Luc et Caleb, l’évolution de leur relation et les petites difficultés qu’ils rencontrent. On est curieux et avide de savoir ce qu’il va se passer. Pourtant, j’ai eu l’impression que tout était tracé et sans surprise…

  Ce qui m’a dérangé c’est la relation en elle-même. Tout va un peu trop vite pour moi, c’est presque le coup de foudre à la première rencontre. On ne prend pas tellement le temps de se connaître en vrai. Et lorsqu’ils se mettent ensemble, je n’ai pas trouvé de réelles difficultés à part la surdité de Caleb et leur coming-out respectif. Je suis peut-être dur, mais j’ai trouvé que ça manquait de piquant, d’épreuves et de difficultés. Tout est un peu trop lisse et facile. Après l’auteur traite bien ses sujets : la relation amoureuse, le coming-out, la surdité, les réseaux sociaux et la vie de famille.

  Le plume de l’auteur est intéressante et fluide. Alors certes je n’ai pas ressenti grand-chose, mais cela n’empêche pas le style d’être efficace et addictif. J’ai tourné les pages avec une réelle facilité et ce n’est pas pour me déplaire. Bon, cette fin m’a totalement frustré. J’étais là, à lire tranquille, je passe mon doigt sur mon écran de liseuse et paf… c’est la fin ! Je suis un peu frustré par ce final, je pense que ça aurait mérité un petit aperçu de l’après ! Sachez que ce n’est que mon avis, que ce livre a eu de très bonnes critiques. Soit je ne suis pas le public visé, soit je suis un peu passé à côté. J’ai apprécié mais je m’attendais à mieux.

Ma note : 7/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire