mercredi 7 février 2018

Chronique : Piégés - Tome 1 : Dans le train de l'enfer d'Hubert Ben Kemoun

Piégés - Tome 1 : Dans le train de l’enfer 
Hubert Ben Kemoun.
(Genre : Thriller, Jeunesse).

Éditions : Flammarion jeunesse
Prix : 13€ (Partenariat)
Date de parution : 3 Mai 2017

  Résumé : Teddy s’assit, le sac rouge cadenassé, bien posé sur le siège à côté de lui. Interdit d’ouvrir et d’ausculter ce bagage, il connaissait la règle. Un mulet transporte son chargement sans se préoccuper de ce qu’on lui a posé sur le dos. Il était 14 h 23 quand il prit place dans le wagon du train à destination de Toulouse. Celui-ci s’arrêterait à Bordeaux à 17 h 42. À peine plus de trois heures. Une affaire vite pliée. » Mais ce qui semblait tranquille devient très vite un enfer… Quand le hasard se met à nous jouer des tours, il ne sert à rien de chercher à lui échapper.


  Lorsque nous avons reçu le programme de fin d’année des Éditions Flammarion (oui, je suis très en retard sur mes chroniques, je suis désolée !!), j’ai été attirée par le tome 2 de cette série : Piégés entre les murs de la nuit. Déçue d’avoir manqué la sortie du premier, ils ont très gentiment accepté de m’envoyer Piégés dans le train de l’enfer en attendant le second. Je les remercie pour ce partenariat, j’avais besoin d’une lecture courte et intense, c’est ce que j’ai eu !

  Sur la couverture l’annonce est claire : 3h pour t’en sortir ! Pour me mettre dans l’ambiance j’ai choisi de sortir de ma PAL ce roman sachant que j’avais ces 3h devant moi pour le lire. Dès les premières pages le rythme est donné par les indications temporelles en titre de chapitre et par les horloges en marge des pages. Puis j’ai été agréablement surprise de découvrir une alternance de narration entre les divers passagers du train. L’intrigue avance ainsi vite et ce rythme haletant aide le lecteur à enchaîner les chapitres pour connaître le sort de chacun.

  Nous rencontrons tour à tour tous les voyageurs de ce wagon. Il y a bien sûr Teddy, notre principal héros, mais aussi Dimitri, Mathilde, Ousmane, Grégoire ou encore Solène et Pauline. Chacun à leur façon ont un rôle à jouer dans le déroulement de ce récit. Le suspense est bien présent, ce qui n’enlève rien au plaisir de lecture. Les personnages peuvent paraître juste survolés, pas assez approfondis, mais la durée du roman l’explique et cela ne nous empêche pas de nous attacher à quelques uns d’entre eux. Et d’en détester d’autre !! Il y a aussi ce narrateur agressif, violent et sanglant qui ajoute du piment à l’intrigue.

  La construction atypique choisie par l’auteur contribue à l’envie de poursuivre l’histoire. La plume est simple, fluide et pertinente : efficace !

  Je pense que Dans le train de l’enfer plaira certainement aux adolescents qui constituent le public cible de ce court roman. J’ai pour ma part apprécié ma lecture et j’ai hâte de pouvoir lire le second volume pour voir si Hubert Ben Kemoun réussit à me convaincre une nouvelle fois.

Ma note : 7,5/10

Merci aux éditions Flammarion Jeunesse pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire