mardi 30 mai 2017

Chronique : Quelques pas de plus d'Agnès Marot


Quelques pas de plus d'Agnès Marot.
(Genre : Contemporain).

Editions : Scrinéo
Prix : 16,90€ (Partenariat)
Date de parution originale : 6 avril 2017.

  Résumé : Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande sœur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces super-héros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa sœur. Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.


  Je ne connaissais pas du tout la plume d'Agnès Marot et j'étais bien décidé à la découvrir avec ce roman. Je remercie donc la Masse Critique Babelio de m’avoir sélectionné pour ce livre. La couverture est magnifique, les éditions Scrinéo ont fait un très beau travail éditorial. Quant au résumé, je ne l’avais pas spécialement lu. Ce sont les avis sur la toile qui m’ont donné envie de tenter l’aventure. Au final, Quelques pas de plus est une excellente découverte YA qui saura ravir les plus jeunes comme les plus grands.

  J'ai de suite accroché au début avec cette alternance entre la vie de Sora à Paris et son voyage avec sa sœur sur les traces de son histoire familiale. Cela apporte une curiosité au récit qui ne laisse pas le lecteur indifférent. On se pose beaucoup de questions sur Marc et sur ses réactions un peu bizarres. L’auteur a bien su intriguer son lecteur pour qu’il continue sa lecture.

  Je me suis beaucoup attaché à Sora et à sa sœur Kay. Toutes les deux vont braver les difficultés et les étapes avec beaucoup de courage. Tout au long de l'histoire, elles sont plus déterminées que jamais à soigner le mal de l'autre et c'est un acte altruiste révélateur de leur personnalité. Ce sont des sœurs soudées, qui s'ouvrent un petit peu plus au monde et à leur héritage maternel. Il y a un lien filial très fort entre elles. Sora et Kay ne sont pas que sœurs, elles sont aussi les meilleurs amies du monde. Bien qu’elles soient têtues, elles sont tout de même attachantes. Marc par contre, est un personnage exécrable… mais peut-être aurait-il fallu le voir sous son vrai jour pour apprendre à mieux le connaitre ?

  J'étais loin de penser que j'allais lire un roman de cette sorte. Je m'attendais à une lecture purement contemporaine avec une Sora handicapée. Mais Agnès Marot va au-delà de ça. On part dans la recherche de ses origines et de l'histoire des Navajo. Et ce côté limite mystique m'a fasciné autant que Sora et Kay. J'ai été friand de détails et de tout ce qui se passait dans cette culture. Cela aura été une lecture riche en apprentissage de ce point de vue là. Il y a aussi beaucoup de violences à certains moments. Une violence presque choquante qui vous fera fermer les yeux (quoi que, c’est difficile pour lire). En tout cas, le roman possède un rythme fluide avec cette dualité présent passé.

  La plume d'Agnès Marot est simple à lire et il y a en même temps beaucoup de relief. Des sentiments, des introspections, des dialogues et de la narration bien maîtrisés. Le style de l'auteur est assez visuel et je me suis totalement imaginé ce road-trip. Je regrette peut-être la fin un peu précipitée. Mais je dois dire que l'auteur aime laisser son lecteur avec du suspense à la fin des chapitres. C'est en tout cas une très bonne lecture que je conseille à tous. Dommage qu'il a fallu que je lise ce livre de manière hachée. Je pense que je l'aurais encore plus apprécié !

Ma note : 8/10.

Merci à Babelio et aux éditions Scrinéo pour ce partenariat !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire