mercredi 5 avril 2017

Chronique : Caraval - Tome 1 de Stephanie Garber


Caraval – Tome 1 de Stephanie Garber.
(Genre : Fantastique, YA).

Editions : Bayard
Prix : 17,90€ (Partenariat)
Date de parution française : 8 février 2017
Année de parution originale : 2016
Titre version originale : Caraval, Book 1.

  Résumé : Scarlett et sa petite sœur Donatella n’ont jamais quitté l’île où leur père, un homme cruel et tyrannique, les retient captives. À 17 ans, alors qu’elle est sur le point d’être mariée à un inconnu, Scarlett reçoit une lettre de Légende, le maître du jeu Caraval. Cette année, Caraval aura lieu sur l’île des Songes, et Scarlett est invitée ! Depuis toute petite, elle rêve d’assister à ce jeu légendaire et fabuleux… Aidées par Julian, un mystérieux marin, les deux sœurs s’enfuient. Mais à leur arrivée sur l’île des Songes, Donatella est kidnappée par Légende. Scarlett entre alors dans Caraval avec Julian. Si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours…


  Caraval avait tout pour me plaire : un résumé attrayant et mystérieux, une couverture ultra magnifique (passons le pléonasme) et des retours sensationnels ! Surtout que la communication autour de ce bouquin n’a pas manqué. J’ai donc écouté ma curiosité et me suis laissé tenter. Au final, même si j’ai passé un bon moment, je ressors un peu déçu de ma lecture. Je vous explique pourquoi de suite !

  Le début m’a semblé prometteur. Stephanie Garber plante le décor de son histoire. Nous présente Scarlett et Donatella, tout comme leur contexte familial et leur environnement. On se rend très vite compte qu’accéder à Caraval (que ce soit en tant que spectateur ou joueur) est très difficile. De plus, on est très vite mis en situation puisque les deux sœurs vont se retrouver sur l’île des Songes au bout d’une cinquantaine de pages. Du coup, j’ai été curieux de voir comment ce jeu pouvait être mis en scène. Et c’est à ce moment là que j’ai été un peu déçu.

  J’ai beaucoup apprécié Scarlett au départ. Sa vie de famille n’est pas des plus simples avec son père qui la bat lorsque sa sœur fait des bêtises, et inversement. Elle est promise à un Duc avec lequel elle entretient un échange épistolaire sans l’avoir vu. Sa naïveté m’a beaucoup touché tout comme son innocence. Son caractère un peu buté, arrêté dans ses idées, ne m’a pas déplu. Pourtant, Scarlett est une jeune femme sans surprise. On devine à l’avance ce qu’elle va éprouver comme sentiment. Et sa naïveté au départ touchante m’a paru agaçante au fil des pages. Elle évolue certes, mais sa remise en question ne se fait pas assez rapidement. J’ai complètement été berné par Julian et par le rôle qu’il joue dans l’histoire. Même si je faisais confiance à Scarlett sur ce qu’elle ressentait pour lui… je n’arrivais pas totalement à le cerner. Bref de bons personnages mais qui auraient mérité plus de profondeur et d’être moins centrés sur eux-mêmes.

  Le rythme de l’histoire est en lui-même bon. Les chapitres ne sont pas très longs et amènent de la fluidité au récit. Le point de vue interne de Scarlett est bien maîtrisé et les petites lettres apportent une touche d’originalité au roman. Ce que je n’ai pas aimé, c’est l’agencement de l’histoire, des énigmes et des choses qui restent trop mystérieuses. J’ai trouvé que les 5 jours passés à Caraval étaient étirés en longueur. Il y a des passages qui n’apportent rien à l’histoire et d’autres qu’on aimerait voir plus développés. Je reste encore perplexe sur des points.

  L’univers aurait pu être top s’il avait été encore plus approfondi. On me vend de la magie, un jeu où il faut se méfier des apparences et où un compte à rebours est lancé. J’aurais aimé que tout soit plus développé. Je n’ai pas eu ma dose de magie… ou alors j’ai été bien trop terre à terre pendant ma lecture. Je me suis méfié des apparences mais à force de se méfier de tout et de tout le monde, on devient assez parano. Il aurait fallu une personne franche dans l’histoire, du côté des acteurs de Caraval. Et cette notion de compte à rebours pour retrouver Donatella, n’y était pas vraiment. Oui on sent les jours défilés mais j’ai eu l’impression que les énigmes ne pouvaient être trouvées que par Scarlett, et pas par le lecteur. En fait je m’attendais clairement à lire un autre scénario. C’est peut-être pour ça que j’ai été un peu déçu.

  Enfin, l’écriture de l’auteur est intéressante mais il y a beaucoup trop de fioritures. C’est guindé en description et franchement, il y a des fois où j’en avais marre qu’elle me décrive les robes et les costumes des personnages. Bon sang, je voulais de l’action ! Mais je reconnais qu’elle possède une belle plume. Et puis cette fin m’a quand même surpris (dans le bon sens du terme). Je ne sais pas si je lirai la suite. Je suis curieux mais seul le temps me le dira… En tout cas, vous devez vous faire votre propre avis sur ce livre. Le mien n’engage que moi !

Ma note : 7/10.

Merci aux éditions Bayard pour ce partenariat !

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ma lecture de Caraval mais je comprends tout à fait ton avis ! Je ne savais plus non plus où donner de la tête, ni qui croire vraiment, je pense que je suis passée aussi à côté de la magie dans ce livre tellement je me méfiais de tout le monde. Mais j'ai été très agréablement surprise par la fin car je ne m'attendais pas à tout ça, et ça, j'adore quand un livre me surprend. Je lirais la suite sans hésiter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis content que tu ais été surprise ! Je l'ai été aussi mais je m'attendais à un truc plus gros ^^ Je verrais ton avis sur la suite alors :D

      Supprimer